Archives du mot-clé jouet

Une Surfeuse chez Playmobil®

À la recherche de cadeaux de Noël pour les enfants, j’arpentais les rayons des magasins de jouets…

Quelle joie de découvrir entre les jouets trop souvent genrés une surfeuse Playmobil® !

5372-playmobil-surfeuse-acontregenre

Une fille / Une femme qui surfe ! Une sportive de haut niveau dans un sport où les femmes subissent trop souvent le sexisme. Clichés 0 / à contre-genre 1

Elle a les cheveux noirs et des yeux marrons ! Ce n’est pas une blonde aux yeux bleus ! Clichés 0 / à contre-genre 2

Elle a un maillot de bain décolleté, certes, mais qui lui arrive au-dessus du genou, sans fioritures ni motifs. Clichés 1 / à contre-genre 4

Elle n’a pas un tout mini maillot de bain 2 pièces ! Ok, elle n’est pas en combinaison, mais son maillot de bain n’est pas sexualisé. Clichés 1 / à contre-genre 5

Ce n’est certainement pas une surfeuse bretonne (belle région, mais où une super frileuse comme moi préfère aller dans l’eau en combinaison, je plaide coupable). Ce personnage surfe certainement sur une mer chaude, voilà l’explication.

Nous sommes loin des clichés et ça fait du bien.

Comme vous le voyez ci-dessus, la version masculine est toutefois un peu plus habillée et bronzée.

Et, vous avez remarqué, vous aussi ?

Les couleurs !!! Oui, les couleurs !!!

Elle est habillée en rouge et jaune, couleurs qu’elle partage d’ailleurs avec le surfeur masculin de la marque. Clichés 1 / à contre-genre 6

Le garçon / L’homme a sa planche de surf coordonnée à sa tenue avec des flammes en motif. Un vrai fashion victime !

La fille / Femme, quant à elle, possède une planche neutre blanche, rouge et grise, avec de simples lignes en guise de graphisme. Elle n’est pas vraiment coordonnée à sa tenue et surtout la planche de surf n’est pas du tout genrée. Clichés 1 / à contre-genre 7

Lui, surfe seul, alors que la femme est accompagnée d’un dauphin. Pourquoi ? Je n’en ai aucune idée. Si tu veux un dauphin avec ton surfeur masculin, tu dois acheter la surfeuse. 😀

Sur la boîte, elle prend une grosse vague sur l’océan. Lui… pas vraiment. Cela nous donne même l’impression qu’il est au bord de l’eau presque sur la plage. Clichés 1 / à contre-genre 8

Je reste ravie de cette découverte.

D’autant plus que même si Playmobil® continue à réaliser des jouets genrés, pire, des boites genrées, ils vont ici dans le bon sens. Ils nous rappellent pourquoi nous avons tant aimé cette marque toute notre enfance… et même après. Ce sont les Playmobils® qui permettent à chaque enfant indépendamment de leur sexe de se projeter, de laisser libre cours à son imagination, en construisant un monde où tout est possible, dans lequel il/elle peut accomplir ses rêves, quels qu’ils soient.

Alors, encourageons les bonnes initiatives.

Playmobil® continuez comme ça !

N.B. : pour information, ils avaient déjà réalisé les figurines suivantes :

  • une surfeuse non genrée en combishort noir avec sa planche de surf bleue et verte.
  • une surfeuse des neiges non genrée, habillée en jaune, vert et violet, sur un snowboard noir, vert, jaune et violet.

Crédit photos : Playmobil®

Permis de conduire

Il y a quelques temps, mon fils aîné, 5 ans et demi, admirait sous toutes les coutures une magnifique boîte-camion-tirelire qu’il avait reçu pleine de gâteaux et de bonbons lors d’une sortie au cirque. Il en décrivait avec délice chaque facette : un lion qui lit le journal, un singe avec des gants de boxe, un zèbre sur une chaise longue qui regarde la télé. Il arrive alors à la cabine. Et là, abasourdi, il s’exclame :
— Mais maman, c’est impossible !
— Quoi donc ?
J’observe à mon tour et ne vois qu’un clown passager au côté d’une écuyère1 qui conduit toute la joyeuse troupe.

Camion tirelire de la Maison Arc-en-ciel
— Mais maman, les femmes n’ont pas le droit de conduire !
C’est peu dire que mon étonnement égala le sien. Un zèbre qui regarde le foot ou un lion qui se tient au fait des dernières nouvelles, ça ne le perturbait pas plus que ça. Mais une dame au volant, et c’est tout ce qu’il croyait avoir compris du monde qui s’effondrait. Pourtant, nous n’habitons pas en Arabie Saoudite, pas plus que nous ne l’enfermons dans la cave avec l’intégrale des éditions Fleurus pour seule lecture… Visiblement, que 90%2 des conducteurs représentés dans les médias à destination des enfants soient des hommes a plus de poids que le fait que les personnes qu’il voit le plus conduire soient sa grand-mère et sa mère.

Ainsi donc, merci à La maison Arc-en-ciel pour son écuyère au volant qui est, en 2016, encore à contre-genre en France. Cette conversation3 aura eu le mérite de me remettre du cœur à l’ouvrage concernant ce blog.


Notes :

1.  Je n’ai à vrai dire aucune idée de son emploi dans le cirque du seul fait de ses vêtements. Honte à moi, je lui applique donc un rôle très classiquement féminin, le rose et les petites fleurs ayant eu raison de mon imagination non conforme…

2.  Chiffre aimablement fourni par l’Institut Pifométrique Français. Mais les fois où il me prend de compter (généralement à la 42e lecture quand je passe en pilote automatique), c’est le pourcentage sur lequel je tombe.

3.  Même sous la torture, je n’avouerai jamais le temps qu’il a fallu pour que cette remotivation devienne effective.

Fêtes et flammes

Entretenant une bien plus grande passion pour les jeux de construction que pour les chocolats, à Noël, j’avais fait le tour des calendriers de l’avant chez Lego. Bien évidemment, la version « Friends » m’avait hérissée le poil, mais j’ai eu une bonne surprise sur la version « City ». Certes, sur les 7 personnages, 5 sont des hommes, 1 porte un casque d’astronaute qui cache son visage et donc, pour les personnes qui peinent à suivre ce calcul mental de haute volée, un seul est clairement une femme. Et qu’a-t-on là ? Une fée ? Une princesse ? Un machin rose à fanfreluche ? Que nenni. Nous avons droit à une pompière qui se précipite pour éteindre un feu.

20131002_100307